Comment accompagner le développement d'Activités Alternatives et/ou Génératrices de Revenus dans les Aires Marines Protégées de Méditerranée ?

Cet atelier s'est déroulé du dimanche 12 décembre au mardi 14 décembre 2010, à Korba en Tunisie.

Il a réuni plus de 90 personnes, venues des quatre coins de la Méditerranée (16 pays représentés) mais également d'autres zones géographiques, tels que l'Afrique de l'Ouest ou les Caraïbes. Le succès de cet événement souligne l'intérêt que les gestionnaires portent à la thématique abordée et leur désir de partager et débattre sur ce sujet.

Nous avons souhaité, pour ce premier atelier d'échanges de l'association MedPAN, démarrer avec cette question d'une importance capitale pour les populations installées à l'intérieur ou à proximité des AMP. Elle est également fondamentale pour les institutions et les gestionnaires, qui sont confrontés à cet enjeu dès les premières concertations et qui doivent apporter des réponses dans le cadre du processus de création et de gestion de l'AMP. Enfin, ce thème témoigne de l'importance que le réseau MedPAN accorde aux questions socio-économiques et ce, dans une période de crise économique mondiale aiguë.

La notion d'Activités Alternatives et/ou Génératrices de Revenus (AAGR), assez nouvelle au niveau des AMP, n'était pas évidente à aborder. Cet atelier devait être l'occasion pour les participants,

  1. dans un premier temps de comprendre les éléments essentiels d'une AAGR en exposant les fondements de base,
  2. dans un deuxième temps, d'appréhender toute la dimension d'un projet de mise en place d'AAGR. en illustrant ce type d'activité par des expériences concrètes en Méditerranée et ailleurs dans le monde,
  3. et dans un troisième temps, de faire avancer la réflexion sur les étapes de mise en place d'AAGR.

Les objectifs de l'atelier d'échanges d'expériences étaient multiples :

  • Rassembler les gestionnaires d'AMP en Méditerranée, les partenaires du réseau MedPAN, des experts dans les domaines socio-économiques, ainsi que d'autres acteurs du milieu marin.
  • Faire un tour d'horizon des AAGR dans les aires protégées marines et côtières en Méditerranée et dans le monde.
  • Comparer les différents projets portés (intérêt économique, coût bénéficiaires, impact à court/long terme, difficultés, accompagnement, résultats, perspectives, etc.).
  • Créer un échange entre les différents acteurs présents afin d'identifier les points positifs et négatifs de chaque AAGR.
  • Faire prendre conscience aux gestionnaires de l'importance des partenariats (avec des spécialistes du développement par exemple).
  • Formuler un cadre de recommandations et de lignes directrices en Méditerranée pour des AAGR cohérentes avec le contexte régional.

 

Étant donné la spécificité du thème abordé et la mixité du public présent, nous avons opté pour un atelier à deux vitesses, avec::

  • un temps consacré à la présentation de cas d'études, permettant de faire un état des lieux des AAGR existants en Méditerranée et exposant quelques cas hors Méditerranée,
  • et un temps consacré au travail de groupes, permettant une réflexion plus approfondie sur les étapes de mises en place d'AAGR.