Bénéfices socio-économiques des espaces littoraux et marins protégés méditerranéens

Quelles retombées pour le développement durable des territoires ?

 

MedPAN, le réseau des gestionnaires d'Aires Marines Protégées en Méditerranée, en association avec une quinzaine de partenaires, a organisé les 23 et 24 juin 2015 à Marseille, une conférence sur les bénéfices socio-économiques des espaces littoraux et marins protégés en Méditerranée. Cette conférence avait pour objet de mettre en lumière l'importance de la protection des espaces littoraux et marins pour le développement durable des territoires. Elle a réuni 170 participants de 11 pays Méditerranéens (participation de la DG Environnement de la Commission Européenne, et de la conférence des régions périphériques  et maritimes d'Europe).

La conférence avait pour objectif de faire connaitre les bénéfices socio-économiques des espaces littoraux et marins protégés pour qu'ils soient mieux intégrés dans la prise de décision publique et privée pour le développement durable des territoires. Témoignages, études de cas, table ronde, groupes de discussion et expositions mettant en lumière différents outils, connaissances, expériences, perspectives et enjeux communs étaient au programme de cette journée modérée par Nicolas Gérardin, acteur du rayonnement du Parc national de Port-Cros depuis plus de 30 ans.

Vous trouverez ici en lien le programme de la conférence.

A la suite d'un tour d'horizon des questions structurant la recherche sur les bénéfices socio-économiques des espaces littoraux et marins protégés, plusieurs acteurs locaux et régionaux du pourtour méditerranéen étaient invités à partager leur vision en table ronde. Les témoignages de ce panel pluridisciplinaire augmentés de ceux de la salle auront permis de souligner les nombreuses retombées socio-économiques des Aires Marines Protégées et des Zones Humides autour du bassin : création d'activités et d'emplois dans les secteurs de la pêche artisanale, de la plongée et des loisirs, du tourisme, de la culture, et bénéfices indirects mais non moins importants (approvisionnement en eau, atténuation des risques naturels, stockage du carbone...). Ces espaces contribuent plus largement à l'attractivité des territoires, à la qualité de vie, au bien-être et à la santé, à l'éducation, à la citoyenneté, et à la liberté d'être.

Quel niveau de protection pour quel développement ?

Investir dans la protection de l'environnement ne consiste pas à mettre la nature « sous cloche », mais à convenir de règles d'usages pour préserver le capital naturel dans le temps et assurer la pérennité des services écologiques qu'il procure. Pour alimenter cette réflexion, deux présentations se faisaient écho : l'une sur les bénéfices de l'action du Conservatoire du Littoral, et l'autre sur celle des parcs nationaux français sur l'exemple du Parc national de Port-Cros.

Un atelier de réflexion consacré aux enjeux de communication et de recherche sur les bénéfices socio-économiques des espaces littoraux et marins protégés pour engager les acteurs locaux, puis un temps de synthèse clôturaient la journée.

Les actes de la conférence retracent de façon détaillée l'intégralité de ces témoignages et échanges.

 

Cette conférence était organisée par la Région PACA, l'Avitem, MedPAN, LAMETA - Université de Montpellier 1, le Centre d'Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées (CAR/ASP), la Tour du Valat, le Parc national de Port-Cros, le Parc National des Calanques, le Parc Naturel Régional de Camargue, MedWet, Plan Bleu, l'Office de l'Environnement de la Corse, l'Agence des Aires Marines Protégées, WWF, la Ville de Marseille, et le Conservatoire du Littoral. Avec le soutien financier du Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM), de la Région PACA, de la Fondation MAVA, et de MedWet.
 

 

"Bénéfices socio-économiques des espaces littoraux et marins protégés méditerranéens: quelles retombées pour le développement durable des territoires?""Bénéfices socio-économiques des espaces littoraux et marins protégés méditerranéens: quelles retombées pour le développement durable des territoires?"