Les grands enjeux du réseau d'Aires Marines Protégées en Méditerranée

La plupart des pays méditerranéens se sont engagés, dans le cadre de la Convention de Barcelone et de son Protocole ASP/DB, à contribuer à l'objectif de la CDB visant à établir, d'ici 2012, des systèmes nationaux et régionaux d'aires protégées complets, bien gérés et écologiquement représentatifs, couvrant au moins 10% des océans. Cependant, compte tenu des difficultés d'atteindre ces objectifs, le même objectif est reconduit pour 2020 et acté par la COP de la CDB à Nagoya (2010) et par les parties contractantes de la Convention de Barcelone (2012).

Pour y parvenir, il faut traviller sur les points suivants:

  • Renforcer les synergies entre l'ensemble des acteurs
  • Rendre représentatif et cohérent le réseau d'AMP méditerranéen actuel
  • Gérer effectivement et plus efficacement les AMP méditerranéennes existantes 
  • Renforcer la durabilité et les moyens financiers des AMP
  • Valoriser le rôle d'exemplarité et d'innovation du réseau d'AMP 

Renforcer les synergies entre l'ensemble des acteurs

Pour atteindre les objectifs de la CDB (10% de la mer Méditerranées sous protection efficace), tous les acteurs (décideurs nationaux, institutionnels, ONG, scientifiques, gestionnaires d'AMP et acteurs du secteur privé doivent renouveler et renforcer leurs engagements et développer des synergies dans l'optique d'économies d'échelle. 

Rendre représentatif et cohérent le réseau d'AMP méditerranéen actuel

Le système actuel d'AMP n'est pas représentatif de tous les habitats et écosystèmes. Actuellement, les écosystèmes profonds et la création d'AMP en mer ouverte font l'objet d'une attention croissante. De nombreuses AMP en Méditerranée sont probablement également isolées écologiquement (voir le Statut des AMP 2008 et 2012). Par conséquent, l'ensemble des AMP établies en Méditerranée ne peut pas être défini comme un réseau écologique mais comme un système initial à partir duquel un réseau cohérent devrait être conçu dans le futur. Ainsi l'approche écosystémique et l'analyse des lacunes écologiques doivent être  renforcées pour la sélection, la désignation et la gestion de futures AMP. Dans ce contexte, le développement du réseau Natura 2000 en mer constitue un enjeu fort pour les pays européens. Pour les pays du Sud et de l'Est de la Méditerranée, la consolidation de la gestion des AMP existantes et la création de nouvelles AMP représentent des enjeux forts. Au travers de la planification spatiale marine, une certaine vigilance doit être portée sur le développement d'activités extractives (pétrole, gaz) qui peut contribuer à affecter la cohérence à long terme du réseau écologique d'AMP.

Gérer effectivement et plus efficacement les AMP méditerranéennes existantes 

Si certains progrès sont enregistrés depuis 2008, de nombreuses AMP ne sont pas suffisamment gérées et peuvent être définies comme des « AMP de papier » (plus de la moitié des AMP n'ont toujours pas de plan de gestion) . La prise en compte des aspects socio-économiques est également une condition de l'efficacité de gestion. Les capacités humaines et financières sont faibles pour permettre une gestion même très minimale dans une majorité de sites (suivis, surveillance, application des lois). Ainsi si l'implication des gestionnaires dans la prise en compte de l'approche écosystémique a son importance, le renforcement du contrôle, de la gestion et des moyens (humains, financiers) représente des enjeux bien plus essentiels pour la préservation et la gestion des usages et des pressions sur le terrain. 

Renforcer la durabilité et les moyens financiers des AMP

Le développement de mécanismes de financement du fonctionnement des AMP a une importance particulière dans la période actuelle de crise économique et de réduction des budgets en faveur de l'environnement. Il devient vital de soutenir des initiatives locales, nationales et régionales pour mettre en place des mécanismes de financements efficaces sur le long terme. Réaliser une évaluation des bénéfices socio-économiques des AMP est d'importance pour convaincre les décideurs de renforcer leur soutien aux AMP dans les années à venir.

Valoriser le rôle d'exemplarité et d'innovation du réseau d'AMP 

Les AMP mais aussi les pêcheurs deviennent plus que jamais des sentinelles des changements climatiques globaux et de leurs conséquences. La valeur ajoutée d'un réseau d'AMP, à l'échelle de la Méditerranée, est en ce sens, essentielle sur la durée (vérification de la résilience, érosion côtière,...). Les AMP peuvent aussi être des lieux d'innovation de gestion ou de développement d'activités socio-économiques durables (bateaux propres, réduction des impacts, résilience des écosystèmes, mesure des services écosystémiques, économie bleue, écotourisme …). 

 

Objectif de la CDB

"Protéger, d'ici à 2020, au moins 10% des zones côtières et marines avec des systèmes nationaux et régionaux d'Aires Marines Protégés complets, bien gérés et écologiquement représentatifs".