Les AMP génèrent des écosystèmes sains

Les espaces côtiers protégés permettent le maintien ou la restauration de la biodiversité et constituent un refuge pour les espèces (juvéniles et gros reproducteurs), dont certaines sont menacées.

Ils permettent de revitaliser les stocks de poissons et/ou de restaurer des environnements dégradés. Dans un espace protégé les poissons et autres organismes vivent plus vieux, sont plus gros, se reproduisent plus, leur densité et leur diversité augmente petit à petit l'équilibre naturel est retrouvé. Ceci s'appelle " l'effet réserve ".

Une étude PISCO montre qu'en moyenne dans les AMP et autres réserves marines européennes, la biomasse augmente en moyenne de 251%, la densité d'organismes, de 121%, la taille des organismes de 13% et la diversité des espèces de 19% sur le long-terme.

Les espaces côtiers protégés permettent également, au gré des courants, d'exporter des œufs et larves et, lorsque la population adulte ou juvénile est trop importante, certains individus partent de la zone protégée pour recoloniser une zone voisine. Ceci s'appelle " l'effet de dispersion " (spillover).