Actualités

« Retour

Le sommet mondial pour la conservation donne le ton à l'ordre du jour de la durabilité pour l'après-2015

05/10/16

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN «Planète à la croisée des chemins» s’est achevé le 10 septembre à Hawaii suite à la mise en place  du programme global de conservation pour les quatre prochaines années et à la définition d’une feuille de route pour la mise en œuvre des accords historiques adoptés en 2015.

Le Congrès de l’UICN a conclu ses travaux avec la présentation des engagements Hawaii. Ce document, intitulé « Naviguer sur l’île Terre », a été forgé par les débats et délibérations qui ont eu lieu pendant 10 jours, et soumis pour commentaires à quelques 10 000 participants de 192 pays.

Télécharger les engagements d’Hawaii

Ils décrivent les possibilités pour aborder certains des plus grands défis auxquels est confrontée la conservation de la nature et appellent à un engagement pour les mettre en œuvre. Ils résument l'engagement collectif de tous ceux qui ont participé au Congrès à entreprendre de profondes transformations dans la façon dont les sociétés humaines vivent sur la Terre, avec une attention particulière sur une évolution de nos modes de production et de consommation pour qu’ils soient plus durables.

Avec plus de 10 000 participants inscrits, l’événement a réuni des dirigeants des gouvernements, de la société civile, des peuples autochtones, des organisations basées sur la foi et la spiritualité, du secteur privé et des universités, afin de décider collectivement des actions à entreprendre pour relever les défis de la conservation et du développement durable les plus pressants.

Plus de 100 résolutions et recommandations ont été adoptées par l’Assemblée Générale de l’UICN – un parlement environnemental unique réunissant des gouvernements et des ONG – appelant à agir sur un large éventail de questions urgentes concernant la conservation de la nature.

Les décisions clé ont porté sur l'importance d'augmenter la couverture de protection marine pour une conservation efficace de la biodiversité,  l’urgence de protéger la haute mer, l’adoption de zones interdites pour les activités industrielles (no go areas) et une politique officielle de l’UICN sur les compensations de la biodiversité.

Le Congrès de l’UICN a mis en avant de nouvelles questions, notamment l’importance de lier la spiritualité, la religion, la culture et la conservation, et la nécessité de mettre en œuvre des solutions fondées sur la nature qui sont des actions permettant de protéger et de gérer les écosystèmes, tout en répondant efficacement aux défis sociétaux, tels que la sécurité alimentaire et hydrique, les changements climatiques, la réduction des risques de catastrophes, la santé humaine et le bien-être économique.

Vous pouvez lire le texte intégral de toutes les motions.

La conservation de l’environnement marin

Près de 200 évènements marins se sont déroulés durant le Forum du congrès ; le marine journey propose un rappel de ces évenements,

Plusieurs pays ont profité du congrès pour annoncer l'expansion de certaines aires protégées et notamment celle de l’US Marine National Monument Papahānaumokuākea à Hawaii, qui est maintenant la plus grande zone protégée dans le monde avec 362 073 km2.

Un webinaire spécial «Ocean Highlights from the IUCN World Conservation Congress» a eu lieu le 4 octobre sur openchannel.org. Sont intervenus: Lauren Wenzel, Directeur du Centre National des Aires Marines Protégées de la NOAA ; Carl Gustaf Lundin, Directeur du programme marin et polaire mondial de l'UICN; et Dan Laffoley, Conseiller principal de l'UICN, sciences de la mer et conservation du Global Marine and Polar Programme, et Vice-Président à la Commission mondiale des aires protégées.

Ce webinaire sera disponible bientôt en ligne sur https://openchannels.org/webinars.

Voici un aperçu de la participation de MedPAN au Congrès:

La région méditerranéenne était bien représentée, et des représentants de MedPAN (Purificació Canals et Marie Romani) ont participé ou organisé un certain nombre de sessions pour mettre en évidence les réalisations et les défis de la Méditerranée:

  • 3 septembre
    Réseaux régionaux d'AMP: leurs contributions aux défis mondiaux


    La session visait à souligner l'importance et la valeur ajoutée des réseaux régionaux "humains" de gestionnaires d'AMP pour atteindre l’objectif 11 d’Aïchi et pour contribuer au défis du changement climatique. Il a été organisé par MedPAN et PRCM-RAMPAO et plusieurs réseaux régionaux impliqués et leurs partenaires.

    Cette session a attiré près de 40 participants qui ont échangé avec les intervenants sur le rôle des réseaux d'AMP. Les intervenants M. Xavier Sticker, Ambassadeur français délégué à l'Environnement, M. Humberto Delgado, Directeur du Capital Naturel à la Direction Générale de l'Environnement de la Commission Européenne et plusieurs réseau d’AMP à travers le monde. Un volonté claire a été exprimée par les réseaux présents (CaMPAM, RAMPAO, MedPAN, WIOMSA ...) et leurs partenaires de travailler ensemble afin de définir un futur plan d'action commun. M. Fautrier, Ministre plénipotentiaire de Monaco, a prononcé l’allocution de clôture de cet événement (SAS le Prince Albert II de Monaco, qui devait prendre la parole a dû quitter Hawaii prématurément).
  • 4 septembre
    Economie Bleue: Fonds fiduciaires pour la conservation et autres instruments financiers novateurs pour les AMP et les écosystèmes marins


    La session a mis en évidence les résultats et les efforts en cours pour contribuer à lever des moyens financiers supplémentaires au bénéfice de la protection des écosystèmes marins et côtiers. Elle a notamment précisé que les fonds fiduciaires fonctionnent bien dans d'autres mers régionales, ceci étant une source d'inspiration pour notre région. De nombreux contacts avec des experts internationaux ont été faits.

    Cette session a été organisée par Conservation Finance Alliance et l’allocution de clôture a été prononcée par M. Achim Steiner, l’ancien Directeur Exécutif et Sous Secrétaire Général des Nations Unies. MedPAN était l'un des intervenants et a parlé de l’analyse des besoins financiers des AMP méditerranéennes faite avec le CAR / ASP et le WWF Méditerranée. M. Sticker, Ambassadeur français délégué à l'Environnement, a également présenté le futurs fonds fiduciaires pour les AMP de Méditerranée.

    En relation avec le déficit financier de la conservation, une déclaration a été faite lors du congrès sur une nouvelle coalition pour mobiliser des fonds privés à des fins de conservation.
     
  • 5 septembre
    Réseaux régionaux d'AMP : Contribution à l'Objectif 11 d'Aichi dans les mers régionales et sous-régions, et autres défis.


    Les réseaux d'AMP régionaux et leurs partenaires dans les différentes mers régionales ont lancé une mobilisation conjointe  suite à la session précédente du 3 septembre. M. Braulio Ferreira da Souza Dias, Secrétaire exécutif de la CDB, qui comptait parmi les intervenants, a souligné l'importance des réseaux humains pour relever les défis mondiaux.

    Cette session a été organisée par MedPAN et PRCM-RAMPAO avec l’implication de plusieurs réseaux régionaux et leurs partenaires.
  • 6 Septembre
    Soirée méditerranéenne


    Cette soirée organisée par le CAR / ASP a convié les partenaires méditerranéens (UICN Med, MedPAN, ACCOBAMS, Conservatoire du Littoral (initiative PIM), Agence française des AMP, la Tour du Valat, UICN ROWA) pour illustrer les efforts réalisés et les défis sur la conservation de la mer Méditerranée.

    La session visait à souligner le travail important et fructueux accompli par la région méditerranéenne ainsi que la volonté forte et admirable de tous les partenaires à collaborer malgré la situation politique difficile du bassin.

Autres sessions importantes auxquelles MedPAN a assisté:

Un débat intéressant a également eu lieu sur les avantages et les inconvénients des normes volontaires de certification pour la conservation et les moyens de sunsistance.

Parallèlement au Forum, MedPAN a également assisté à l'Assemblée des Membres de l'UICN en tant qu'observateur et a suivi les discussions et les négociations pour approuver plusieurs résolutions et recommandations d'intérêt pour notre région et la conservation des Océans.

Résolutions et recommandations clés liées à la conservation / protection des aires protégées adoptées par le Congrès de l'UICN:

Le texte complet peut être téléchargé en cliquant ici

 

Note de l’éditeur :

Les motions sont proposées par les membres de l'UICN tous les quatre ans pour établir les priorités pour le travail de l'UICN.

L'Assemblée des membres est l'organe de prise de décision de l'UICN le plus haut. Il rassemble les membres de l'UICN pour débattre et établir une politique environnementale, approuver le Programme de l'UICN et élire le Conseil de l'UICN et le président.

L’IUCN compte actuellement plus de 1 300 membres, 217 agences étatiques et organismes gouvernementaux, 1 066 ONG et des réseaux de plus de 16 000 experts dans plus de 160 pays du monde entier. Les résolutions et les recommandations sur les importantes questions de conservation sont adoptées par cet unique parlement environnemental des gouvernements et des ONG, qui guide la politique de l’IUCN et le programme de travail tout en influençant de nombreuses autres organisations dans le monde entier.

 

ATTENTION : il semble y avoir un problème temporaire à l'ouverture de certains fichiers référencés en lien dans le contenu de ces pages avec le NAVIGATEUR CHROME. Utlisez un autre navigateur si possible ou faites un click droit avec votre souris et choisissez l'option " Enregister le lien sous ".