Le tourisme durable dans les AMP de Méditerranée

Consultez les études de cas

Le tourisme de masse non géré est un stress pour l'environnement marin. Le tourisme doit être géré dans une approche qui intègre les objectifs de conservation et d'éducation environnementale, tout en bénéficiant aux populations locales. La recherche d'un consensus avec les usagers, les opérateurs et les populations locales est un facteur clé.

En effet le tourisme est l'activité qui est le plus en corrélation avec les AMP mais les pays de Méditerranée n'ont pas de stratégie commune et coopèrent peu entre eux sur ce sujet. Pour l'instant, les tours opérateurs contrôlent la demande et les sociétés immobilières contrôlent l'offre via la spéculation.  

Les AMP ne peuvent et ne doivent pas prendre la place des organisations locales ou nationales de tourisme mais elles peuvent développer des consensus sur le long-terme avec leurs utilisateurs.

Le tourisme de masse est le plus grand danger pour les AMP, mais bien géré, il peut aussi devenir une source de financement très importante pour ces dernières. Lorsque le tourisme est écologiquement responsable, il a tendance à être plus profitable financièrement au niveau local.

Le problème pour les AMP est la fréquentation estivale accrue, mais répartir une fréquentation massive sur l'année n'est pas non plus une solution car cela donne moins de temps à l'écosystème pour se remettre. De même, il n'existe pas une réponse au défi touristique des AMP, mais une multitude, car chaque cas est différent.

L'atelier d'échange d'expérience MedPAN en 2015 a porté sur le tourisme durable. Rendez-vous sur la section atelier 2015 pour accéder au programme, aux actes et aux recommandations.

Un précédent atelier MedPAN (dans le cadre du projet INTERREG en 2006 avait également expmoré ce thème. Téléchargez les actes de cet atelier de 2006.

L'écotourisme et le réseau MEET

Selon l'Organisation Mondiale du Tourisme, l'écotourisme se développe de plus en plus. Grâce à la diversité de ses paysages, la richesse de sa biodiversité et sa richesse culturelle, la Méditerranée est l'une des régions les plus propices à son développement. Plusieurs projets d'écotourisme y ont été développés, dont le projet MEET.

Le réseau MEET s'est formé au cours du projet MEET (2013-2015) qui avait pour ambition de développer un modèle d'écotourisme pour les Aires Protégées (AP) en Méditerranée, basé sur la Charte Européenne sur le Tourisme Durable, afin de promouvoir une meilleure répartition saisonnière des flux touristiques.

La mission du réseau MEET est d'améliorer la coopération entre les Aires Protégées de Méditerranée, de préconiser une gestion durable des activités éco-touristiques et d'apporter une aide aux membres dans la compréhension et la promotion de l'éco-tourisme, incluant des formations et des collaborations avec le secteur privé, comme outil pour la conservation et le développement durable.

Etudes de cas

Affichage des résultats 1 - 20 parmi 25.
Articles par la page 20
de 2

Les AMP, un atout majeur pour le tourisme durable

Une vidéo qui montre les avantages de l'investissement dans le tourisme durable dans AMP de la Méditerranée. Créée par Claudia Amico pour le projet SEA Med du WWF Méditerranée.