Petit projet : Etude écologique de la Patella ferruginea au Parc National de l'archipel de Zembra, Tunisie

Fiche d'identité

Pays : Tunisie
AMP : Aire Protégée Marine et Côtière de l'Archipel de la Galite + Parc National de Zembra
Organisme : Agence de Protection et d'Aménagement du Littoral
Responsable du projet: Saba Guellouz, chargée des Aires Protégées Marines et Côtières à l'APAL 
Montant total du projet : 21 662 €
Montant financé par MedPAN : 15 400 €
Démarrage  juin 2012
Durée : 12 mois
Thématique : suivis écologiques et socio-économiques

Résumé du projet 

Les plans de gestion du Parc National de l'Archipel de Zembra et de l'AMP de l'Archipel de la Galite prévoient la mise en place de protocoles de suivis écologiques des espèces emblématiques, rares et menacées, ainsi que le renforcement des capacités de l'équipe de gestion appelée à l'application de ces protocoles. Patella ferruginea (Grande Patelle) est un mollusque gastéropode présentant une distribution très restreinte au niveau de la méditerranée occidentale. Son aire de distribution, de plus en plus réduite, a conduit la Directive Habitat de l'UE à la considérer comme une espèce en danger d'extinction. Il s'agit d'une espèce endémique soumise à des fortes pressions anthropiques (exploitation illicite excessive) conduisant à son déclin rapide. Face à ce déclin à Zembra, sa conservation est devenue une préoccupation de haute importance. L'objectif du projet était l'étude et le suivi de la dynamique de la population de cette espèce à Zembra et de son habitat afin d'identifier les paramètres qui lui ont permis de subsister dans ce milieu et d'autre part, de diagnostiquer les opportunités de son éventuelle réintroduction dans l'archipel de la Galite.

Résultats

Conduit en collaboration entre l'APAL et l'Institut National Agronomique de Tunisie (INAT), le projet a eu 2 dimensions complémentaires : un travail scientifique de fond et un travail de sensibilisation et d'information, en grande partie, basé sur les résultats de ces travaux scientifiques.

En Tunisie, l'espèce subsiste uniquement sur quelques côtes de la partie nord du pays et principalement au niveau de l'archipel de Zembra. Le petit projet a permis de disposer de données scientifiques sur la population de Patella ferruginea de l'archipel de Zembra, d'identifier l'habitat favorable à sa prolifération et son maintien et les facteurs qui menacent l'espèce. Ces données viennent notamment renforcer le statut de Zembra et de la Galite sur le plan de l'importance écologique de ces deux archipels à l'échelle régionale.

Cette population de Patella ferruginea de l'Archipel de Zembra est une population reproductrice dont la conservation est fondamentale pour le maintien de l'espèce dans l'archipel mais aussi des autres petites populations du secteur. C'est pourquoi, il est important d'étudier la dynamique de la population de cette espèce et de son habitat et d'instaurer un suivi régulier qui permettra de disposer de données temporelles sur l'évolution de l'espèce et de déceler les problèmes qui peuvent nuire à la population.

Ces travaux montrent également qu'une opération de translocation depuis l'archipel de Zembra vers l'archipel de la Galite est possible. Un protocole simple (site de prélèvement sur Zembra, site d'installation à la Galite et protocole simple de mise en place) a été établi et des études sont programmées pour atteindre cet objectif à court terme.

Les résultats du projet ont également fourni une aide à la décision (1) sur le renforcement des mesures législatives de protection et (2) à programmer une série d'intervention à appliquer au niveau des deux sites concernées. En particulier, l'APAL a mis en place un protocole de suivi annuel, particulier à l'espèce à Zembra, dont l'application demande peu de moyens logistiques et financiers.

Enfin, les arguments ont été trouvés pour sensibiliser le public et les pêcheurs à sa protection. En effet, la patelle est un mollusque qui est d'abord mâle puis femelle. Le changement de sexe s'opère quand l'individu dépasse 3 à 4 cm de long. Or, la collecte illicite d'individus s'intéresse le plus souvent aux individus de grande taille donc en majorité femelle. La diffusion de cette information, via les réseaux sociaux, les journaux, les associations locales et auprès des pêcheurs et plaisanciers, a eu un impact important. En effet, une majorité du public sensibilisé a déclaré qu'il ignorait cette donnée et a saisi l'impact négatif de cette collecte sur la ressource.

PARMI LES RESULTATS CONCRETS :

  • Connaissance sur la population de Patella ferruginea de Zembra et sur les caractéristiques de son habitat
  • Elaboration d'un protocole de suivi de Patella ferruginea
  • Identification d'un site de translocation possible sur La Galite et élaboration d'un protocole
  • Meilleure protection de la Patelle, grâce notamment à la sensibilisation des locaux et des militaires présents sur les sites.
Le plus grand individu de Patella ferruginea a été retrouvé à Zembretta et mesure 9.2 cm
Le plus grand individu de Patella ferruginea a été retrouvé à Zembretta et mesure 9.2 cm © APAL
Répartition de Patella ferruginea par classe de taille dans les 6 stations de l'Archipel de Zembra
Répartition de Patella ferruginea par classe de taille dans les 6 stations de l'Archipel de Zembra © APAL